Abonnez-vous pour recevoir les courriels de la Paroisse

S'abonner

Recevez les courriels de mise à jour de la Paroisse ainsi que l'homélie de l'abbé Yves Mayer à chaque semaine
Indiquez votre nom et votre adresse de courriel puis appuyez sur "S'abonner"

Comment donner?

  • Comment donner?

Homélie de la semaine

Dimanche des Rameaux et de la Passion: 5 avril 2020

La passion selon saint Matthieu

https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2020-04-05

 

                             DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION

 Ce dimanche ouvre la Semaine Sainte. Il donne le ton, l’accent, la couleur des événements que l’Église va commémorer. Deux thèmes dans ce dimanche: le premier, joie et reconnaissance pour Jésus que l’on reconnaît comme notre roi et le second, douleur et mort de ce roi qui incarne l’amour démesuré de Dieu pour l’humanité.
 
Si vous n’avez pas 102 ans, ce sera votre première Semaine sainte privés de célébrations liturgiques. Confinement oblige, chacun chez soi, nous ferons mémoire de la passion, de la mort et de la résurrection de Jésus. Cette “mémoire” portera avec elle ce monde de 2020 qui vit universellement l’angoisse, la crainte, le stress, l’incompréhension, la douleur et la mort que la pandémie du corona virus suscite partout. Cette “mémoire” nous invitera aussi à plonger dans notre foi pour y puiser l’espérance, la joie et la reconnaissance pour ce Dieu qui, loin de nous abandonner, nous relève pour une vie rayonnante d’amour, de santé, de pardon et de paix, une vie que nous avons reçue à notre baptême. Au matin de Pâques, si le monde se relevait meilleur ! ! !
 
Aujourd’hui, “agitons les rameaux de notre coeur pour chanter notre reconnaissance au Christ dont la mort nous apporte le salut” (Tirée de Vie Liturgique, no 442, p. 32). Oui, que le rappel de son entrée à Jérusalem, l’entrée d’un roi humble, sans armée autre que les pauvres qui l’acclamaient, que ce rappel sème la joie dans nos coeurs car l’humilité de ce roi révèle le risque que Dieu prend en nous aimant comme il nous aime. Il ira jusqu’à la croix, franchissant la mort pour nous annoncer notre propre relèvement. L’avenir, la vie, l’amour n’ont pas de point final. Avec Jésus, l’horizon n’a pas de limites. Nous traverserons les épreuves et la douleur pour franchir le seuil d’un accueil. Cet accueil, c’est celui que Dieu réserve à tous ses enfants.
 
Bonne Semaine Sainte.
 
PS. N’oubliez pas de LIRE la passion de saint Matthieu
 
Yves, ptre